Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

HUGHES, Laura


Points d'attache: Derrida, Cixous


Titre du périodique ou du site internet : Continents Manuscrits
Sous titre : Génétique des textes littéraires - Afrique Caraïbe Diaspora


Numéro : 5
Année : 2015
Commentaires : Les manuscrits échangés entre Hélène Cixous et Jacques Derrida portent les traces de leur amitié, dont le dialogue traverse des décennies d’écriture littéraire et philosophique. Sur les manuscrits du Prénom de Dieu, de Voiles, et de « Circonfession » – qui ont circulé entre les deux auteurs – on peut lire les marginalia, la ponctuation élargie, et la mise en page reconstituée comme des points d’attache entre manuscrit, écrivain, et lecteur. Nous sommes amenés à considérer la surface de l’objet manuscrit comme un lieu de rencontres perpétuelles qui réactivent l’écriture en archive et au-delà – sujet qui regagne en urgence quant aux nouvelles technologies comme les logiciels de traitement de texte et les disques durs. Ces objets textuels servent aussi bien à lier les deux écrivains à la scène de l’écriture, le lecteur étant pris à témoin, qu’à renouer les attaches entre Cixous et Derrida, les solidifiant à travers l’écriture – même de manière posthume.

Plan

Le Prénom de Dieu : le manuscrit au-delà de la manuscripture
Point de manuscrit : traces d’absences de Voiles
Portrait de Jacques Derrida en manuscrit : travail de greffe et d’agrafe
Le bloc Macintosh, « mon subjectile »
Numéro : 5